Accédez au site du 205 GTI Club de France

Forum du 205 GTI Club de France

Le forum des passionnés de la bombinette Sochalienne d'origine
Nous sommes le Jeu 17 Aoû 2017 05:42

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 7655 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 192, 193, 194, 195, 196, 197, 198 ... 511  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Jeu 12 Mai 2011 13:26 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 17327
BOSS Of Scandalz a écrit:
Je ne savais pas que la marque existait toujours, même si elle ne produit plus de majestueuses auto ;) .

A de nombreuses reprises la marque a tentée de rennaître comme au salon de Genève 2010 où j'ai croisé ce joli modèle.

Et une fois de plus, me voilà surpris par la tentative de renaissance d'une marque ancienne, Hispano Suiza.
voici donc la Granturismo, une éniemme tentative de renaissance de cette marque ultra luxueuse des années 30.

Image

En fait, la base utilisée est celle de l'Audi R8.

Image

Le V10 5.2 passe ici à 750 chevaux et la coque est en carbone.

Image

Hispano Suiza parle déjà d'une version hybride de 900 chevaux et d'un prix de 700.000€.
Reste que celà est encore loin de voir le jour mais c'est toujours sympa d'être surpris par ce genre de voitures improbables dans un salon...

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Jeu 12 Mai 2011 14:42 
Hors ligne
Assistant Juridique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 13 Déc 2005 16:32
Messages: 12154
Localisation: en Puisaye - 89
ces grandes marques de l'époque existent toujours.

souvent, ces constructeurs avaient aussi participé à l'effort de guerre en produisant des moteurs et des avions en 14-18.

c'est ainsi qu'hispano suiza, bugatti, messier, dowty existent toujours pour les divisions aéronautiques

_________________
Plus de 305 GTX à la maison, d'ailleurs, plus de 305 tout court..............faudra que je change de pseudo????
205 GTi Topaze, raaaaaaaaahhhhhhhhhh.......... Membre du Morette's club!!!!
reste une laguna V6 moteur en vrac......


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Jeu 12 Mai 2011 16:04 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Nov 2010 00:20
Messages: 1496
:love:

Pas mal, dommage que ca n'est pas aboutit :givup:

J'allais dire qu'elle était largement mieux qu'une Audi R8 (que je n'aime pas :pamoi: ), et ben c'est la même base :D :urge:

_________________
A contre temps ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Jeu 12 Mai 2011 22:25 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 17327
BOSS Of Scandalz a écrit:
:love:

Pas mal, dommage que ca n'est pas aboutit :givup:

J'allais dire qu'elle était largement mieux qu'une Audi R8 (que je n'aime pas :pamoi: ), et ben c'est la même base :D :urge:

Moi je n'aime pas Audi sauf la TT et la R8... ;)

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Jeu 12 Mai 2011 22:26 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 17327
"Dodge Dart Custom."

Image

Image

"Le rêve Americain...low cost."

La Dodge Dart a vue le jour en 1960, ce fût au départ une grosse Amercaine pleine de démeusure à cette époque où toutes les folies étaient permises.
Mais dès 1962, si le nom est conservé, la voiture devient alors bien plus compacte en adoptant un format Européen et profite de prix tres legers, une seconde voiture idéale, ça restera alors son creneau jusqu'à son arrêt et 1976.
Voici une berline de 1972 au style sobre et dépuillé propre à ces voitures bon marché Americaine de l'époque, une auto qui s'est pas mal exportée en europe, un marché bien adaptée à son format et ses modestes motorisations.

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Ven 13 Mai 2011 07:40 
305GTX a écrit:
ces grandes marques de l'époque existent toujours.

souvent, ces constructeurs avaient aussi participé à l'effort de guerre en produisant des moteurs et des avions en 14-18.

c'est ainsi qu'hispano suiza, bugatti, messier, dowty existent toujours pour les divisions aéronautiques

Sur mon ancien bateau, le turbo compresseur était un Hispano, un beau bébé, fiable, avec un beau souffle. :pouce:


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Ven 13 Mai 2011 14:43 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 17327
Fx 35 a écrit:
305GTX a écrit:
ces grandes marques de l'époque existent toujours.

souvent, ces constructeurs avaient aussi participé à l'effort de guerre en produisant des moteurs et des avions en 14-18.

c'est ainsi qu'hispano suiza, bugatti, messier, dowty existent toujours pour les divisions aéronautiques

Sur mon ancien bateau, le turbo compresseur était un Hispano, un beau bébé, fiable, avec un beau souffle. :pouce:

Un compresseur Hispano, la classe à Palavas! :rox:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Ven 13 Mai 2011 14:44 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 17327
"Alfa Romeo RZ."

Image

Image

"Art contemporain."

Voilà une auto vraiment singulière et qui ne laisse personne indifferent, cette Alfa Romeo est certainement l'une des plus incroybles jamais réalisée.
Elle est presentée en 1989 sous la forme d'un coupé aux lignes tres particulières signé Zagato, elle ne ressemble à aucune autre et divise les amateurs, si certains adorent, d'autres detestent! Moi, je me place dans le premier camp, j'ai toujours trouvé ses lignes absolument fascinantes, rien à voir l'élégance d'une carrosserie signée Pininfarina, ici c'est du brutal, des angles vifs, un ensemble compact et d'une agressivité prononcée, c'est vraiment un concept car mis en vente libre.
Sa carrosserie est en fibre de verre et le toit en aluminium, l'aileron lui est en carbone. Malgré son allure anguleuse, elle a fait l'objet d'un profond travail aerodynamique.
L'habitacle est lui aussi entièrement specifique et se pare de cuir pour la sellerie et la planche de bord.
Sa base en revanche est moins noble car c'est un chassis d'Alfa 75 qui a été habillé et la mécanique est issue elle aussi de la 75, il s'agit donc d'un V6 de 2959 Cc dont la puissance est portée à 210 chevaux contre 190 pour la berline 75. Placé à l'avant, l'auto reste néanmoins une propulsion, malgré tout, les performances laissent les essayeurs sur leur faim, la ligne laissant suggerer des performances plus exclusive mais il faudra se contenter d'accelerations correctes à defaut d'être époustouflantes. Néanmoins, le 0 à 100 est abattu en 7 secondes et les 245 Km/h sont à sa portée.
Uniquement disponible en rouge, cette série limitée sera vendue (cher) à 1035 exemplaires.
La version cabriolet se nomme RZ (Pour Roadster Zagato) et est presentée en 1992, elle pèse 120 kilos de plus et sa ligne se trouve assagie avec l'ablation du pavillon mais contrairement au coupé, quatres teintes étaient disponibles, le rouge "Rosso", le gris "Argento", le noir "Nero" et le jaune "Giallo Ginestra".
Ce oadster sera plus confidentiel car fabriqué à 241 exemplaires comme ce modèle rouge exposé ici à Automedon.

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Ven 13 Mai 2011 15:09 
Hors ligne
Membre du club
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 26 Mai 2010 13:39
Messages: 943
Lebubu a écrit:
"Alfa Romeo RZ."


"Art contemporain."

Voilà une auto vraiment singulière et qui ne laisse personne indifferent, cette Alfa Romeo est certainement l'une des plus incroybles jamais réalisée.
Elle est presentée en 1989 sous la forme d'un coupé aux lignes tres particulières signé Zagato, elle ne ressemble à aucune autre et divise les amateurs, si certains adorent, d'autres detestent! Moi, je me place dans le premier camp, j'ai toujours trouvé ses lignes absolument fascinantes, rien à voir l'élégance d'une carrosserie signée Pininfarina, ici c'est du brutal, des angles vifs, un ensemble compact et d'une agressivité prononcée, c'est vraiment un concept car mis en vente libre.
Sa carrosserie est en fibre de verre et le toit en aluminium, l'aileron lui est en carbone. Malgré son allure anguleuse, elle a fait l'objet d'un profond travail aerodynamique.
L'habitacle est lui aussi entièrement specifique et se pare de cuir pour la sellerie et la planche de bord.
Sa base en revanche est moins noble car c'est un chassis d'Alfa 75 qui a été habillé et la mécanique est issue elle aussi de la 75, il s'agit donc d'un V6 de 2959 Cc dont la puissance est portée à 210 chevaux contre 190 pour la berline 75. Placé à l'avant, l'auto reste néanmoins une propulsion, malgré tout, les performances laissent les essayeurs sur leur faim, la ligne laissant suggerer des performances plus exclusive mais il faudra se contenter d'accelerations correctes à defaut d'être époustouflantes. Néanmoins, le 0 à 100 est abattu en 7 secondes et les 245 Km/h sont à sa portée.
Uniquement disponible en rouge, cette série limitée sera vendue (cher) à 1035 exemplaires.
La version cabriolet se nomme RZ (Pour Roadster Zagato) et est presentée en 1992, elle pèse 120 kilos de plus et sa ligne se trouve assagie avec l'ablation du pavillon mais contrairement au coupé, quatres teintes étaient disponibles, le rouge "Rosso", le gris "Argento", le noir "Nero" et le jaune "Giallo Ginestra".
Ce oadster sera plus confidentiel car fabriqué à 241 exemplaires comme ce modèle rouge exposé ici à Automedon.


effectivement elle laisse pas indifférent

_________________
205 1.6 kit mini kit carrosserie et kit morettes gris graphite de janvier 1985 en restauration
205 Roland Garros 1992 en restauration
Golf 1 GLI de 1985 en restauration
Membre N°855


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Ven 13 Mai 2011 22:51 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 17327
"Alfa Giulietta Nova 1.6."

Image

"Juste une bonne berline?"

Pour remplacer la Giulia, alfa Romeo presente en 1977 la Giulietta Nuova. Cette berline d'apparence moderne repose sur une base connue, celle de l'Alfetta dont elle reprend nombre d'élements techniques et ses mécaniques.
La ligne en revanche est completement nouvelle, la voiture adopte un style compacte anguleux avec un coffre haut perché et abrupte lui donnant un profil tres sportif, contrairement à son apparence 2 volumes 1/2, elle n'est pas dotée de hayon.
A l'aubes des années 80, le chrome se fait rare, le noir mat et le plastique sont tres present et les boucliers synthetiques en font une auto bien dans son époque.
Idem pour la vaste habitacle où le plastique est maître à bord mais il est hélas de bien piètre qualité et peu flatteur, bienvenue dans le monde des rossignols et des plastiques creux! Consolation, l'équipement est bien fourni pour la categorie.
A sa sortie, elle n'est disponible qu'avec deux moteurs, un 1357 Cc de 95 chevaux et un 1570 Cc de 109 chevaux, notre modèle du jour vu ici à Automedon.
Les performances de ces autos sont jugées trop justes et en 1979 apparaît un 1779 Cc de 122 chevaux tire la gamme vers le haut, la berline n'en est pas devenue une sportive pour autant mais est capable d'afficher d'honorables performances.
En 1980, la Super arrive avec un moteur de 2.0 de 130 chevaux, petit à petit la gamme prend de l'assurance et le modèle reprend du galon, son équipement et sa presentation sont aussi revus à la hausse.
1982 est l'année du restylage de la Giulietta, la face avant évolue legèrement, les boucliers se modernisent, les jantes adoptent des dessins plus contemporains et l'interieur est retravaillé, en revanche la finition est toujours aussi legère.
Côté moteurs, rien ne change si ce n'est les rapports de ponts destinés à ameliorer les performances, à l'interieur, l'équipement est revu à la hausse.
Le diesel fait son entrée en 1983 et ne manquera pas de faire grincer des dents, une Alfa mazoutée, tout fout l'camp mes amis...Bon, consolation, c'est un turbo diesel de 82 chevaux qui offre quand même des performances interessantes pour l'époque mais la symphonie mécanique des moteurs Alfa n'existe plus!
Cette même année, la gamme reçoit un nouveau restyling, les boucliers changent encore et sont desormais tres enveloppants et leur spoilers sont peints couleur caisse, l'arrière est aussi redessiné tout comme la planche de bord et la sellerie. L'équipement est encore plus fourni et l'on peut même disposer sur certains modèles d'un ordinateur de bord, summum de la modernité à cette époque.
En 1984, une série limitée "Autodelta" reçoit la greffe d'un turbo et développe 170 chevaux, cette sportive ne sera diffusée qu'à 361 exemplaires, un collector aujourd'hui!
L'année 1985 signe l'arrêt de la giullietta au profit de la 75, elle se sera vendue correctement à 379.691 exemplaires.
Ces autos ayant mal viellies sont desormais devenues des pièces difficiles à dénicher, surtut en bon étât et exempt de corrosion. Le modèle presenté à Automedon est donc une survivante de la première série dans une presentation proche du neuf, même l'habitacle était parfaitement conservé, il est bien rare d'en croiser de si jolies d'autant plus que ce modèle n'interesse toujours pas gand monde chez nous au profit des plus récentes 75, amis "Alfistes", reveillez vous!

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Sam 14 Mai 2011 09:58 
Hors ligne
Assistant Juridique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 13 Déc 2005 16:32
Messages: 12154
Localisation: en Puisaye - 89
classe le retinette sur le siège passager..... :D

le vrai soucis de ces voitures, c'est la rouille, présente dès la sortie de concession.

la faute à certains aciers pas chers acheté par alfa à l'époque (de l'acier de cargo deja bien attaqué par la rouille)....et puis, c'est moche, comme les alfa 33. :D :beber:

on va voir si le radar de mallory fonctionne toujours...... :beber: :beber: :angel:

_________________
Plus de 305 GTX à la maison, d'ailleurs, plus de 305 tout court..............faudra que je change de pseudo????
205 GTi Topaze, raaaaaaaaahhhhhhhhhh.......... Membre du Morette's club!!!!
reste une laguna V6 moteur en vrac......


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Sam 14 Mai 2011 10:13 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 3 Sep 2010 20:33
Messages: 712
Localisation: Dijon (21)
Les voitures françaises n'étaient pas épargnées à l'époque, les constructeurs achetaient de l'acier italien...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Sam 14 Mai 2011 10:34 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Juil 2005 19:21
Messages: 8005
Localisation: 37 et 45
patatwin a écrit:
Les voitures françaises n'étaient pas épargnées à l'époque, les constructeurs achetaient de l'acier italien...


elles ne rouillaient pas aussi vite que les Alfa! Dans les amis de mes parents beaucoup etaient des passionnés de voitures, et j'ai toujours été entouré d'Alfetta (corrodé au bout d'un an et échangé par Alfa!), de GTV, 504 cab..., la corrosion faisait des ravages :roulo:

_________________
Citroën 2cv6 Special
Peugeot 106 rallye
A venir SLK 230 BVA ou C70 cab


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Sam 14 Mai 2011 17:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 14 Mai 2011 14:27
Messages: 4
Lebubu a écrit:
"Martin Tilbury."

Image

Image

"Coeur de Quatrelle!"

C'est en 195, à Coignère dans les Yvelines que la societé Martin débute la réalisation de la Tilbury. specialiste dans la réalisation de répliques automobiles et maitrisant parfaitement les materiaux synyhetiques, l'idée est de crée un modèle original à bas coût inspiré des Morgan.
La Tilbury reposera alors sur une chassis...de 4L! Pourtant, difficile de le deviner en voyant cette adorable roadster à la finition tres soignée. Attention, si la ligne évoque les performances, la mise en route du moteur provoque toujours un étonnement, voir une certaine gêne lorsque le son de la mécanique arrivant à vos oreilles est celui de la plus populaire des Renault.
Seule les feux arrières évoquent la Renault 4 car le reste est loin de l'esprit de la modeste auto du losange, sellerie en cuir, boiseries sur la planche de bord et chromes à l'exterieur, oui, cette Tilbury à un charme qui fait mouche auprès des amateurs.

Image

Image

Image


Bonjour,
Je vais me permettre d'apporter quelques modifications à l'histoire de la Tilbury.
Yves CHARLES, mécanicien diplômé de l'école de Rochefort, s'est progressivement spécialisé dans le travail du modélisme automobile. C'est dans le milieu de la compétition automobile qu'il fût reconnu comme étant l'un des meilleurs modeleurs. Artisan, il se mettra au service de Guy Ligier pour les JS1, JS2 et JS3 puis, pendant de longues années, au côté de Tico Martini pour ses formules tournant sur le circuit de Magny Cours duquel sont nées les vocations de pilote d'Alain Prost, René Arnoux, Jean-Pierre Jabouille etc (la liste est longue).Hormis la création des différents modèles, Yves CHARLES assurera, à Bourges, la production des carrosseries et accessoires polyester dont avait besoin le circuit. Entre deux, Il réalisera la première Cougar de Yves Courage et Renault Sports le conviera à venir créer, dans ses locaux de Viry Chatillon, le modèle de la première formule 1. Puis ce sera au tour de Citroën pour le Dragster Citroën etc.
En 1976, Yves CHARLES, pendant ses moments libres qui sont rares, commence la Tilbury. Il imagine un cabriolet à vocation économique, pour les petits budgets, aux formes élégantes mais sur une base de R6 tout d'abord. La conception de la Tilbury lui prendra environ 10.000 heures. La mécanique Renault 6 disparaissant de la fabrication automobile, il reportera son choix sur la Renault 4. Le Roaster de Yves CHARLES est parfaitement terminé, avec pare-brise en deux éléments, intérieur cuir, jantes alliage etc.. Il quitte Bourges et part s'installer à Saint-Raphaël où il continue a exercer sa passion. La Tilbury fait l'objet d'un dépôt de dessins et modèles à l'INPI en Février 1985 par Yves CHARLES.
Michel Bonenfant, pour lequel il a déjà travaillé en modélisme, est séduit par la Tilbury. Yves CHARLES lui confiera, sous licence d'exploitation, l'homologation de la Tilbury, l'assemblage et la commercialisation. Courant 1985, il sera créé la société Stylisme et Mécanique Sportive (SMS) à Cognières. Les carrosseries des véhicules commercialisés par Michel BONENFANT sont fournis par les ateliers de production de Yves CHARLES. Le véhicule est homologué en 1987, sa marque officielle carte grise est SMS ASC 426. Son nom Tilbury, propre à la création de Yves CHARLES, demeurera. L'entreprise commercialise entre 12 à 16 véhicules. En 1987 Stylisme et Mécanique Sportive rencontre des difficultés financières et ne peut poursuivre ses activités : elle ferme ses portes.
La licence d'exploitation et les moules sont confiés par Yves CHARLES, en 1988, à La Rochelle Autos Loisirs qui reprend la diffusion de la Tilbury. Elle produira une vingtaine de Tilbury.
Puis ce sera au tour de Georges MARTIN de se voir confier la licence d'exploitation parallèlement au rachat de l'entreprise La Rochelle Autos Loisirs , Yves CHARLES demeurant l'entier propriétaire des droits, du modèle, des dessins et des moules. Georges MARTIN produira au sein de sa nouvelle société MARTIN Productions des Tilbury livrées clés en mains mais aussi des kits Tilbury (éléments du véhicule de base) dont la notice de montage (pièce de collection) est réalisée manuellement, au crayon, par Yves CHARLES, ce qui est extrêmement rare... Yves CHARLES n'était rien sans son crayon. MARTIN Productions produit environ 140 Tilbury et kits confondus puis ferme ses portes en 1996 après avoir vendu une Tilbury non homologuée à un garagiste espagnol du nom de HURTAN. Hurtan produira, sous son nom, des "Tilbury espagnoles" T2 et T2+2 identiques à l'originale refusant d'adhérer au principe de la licence d'exploitation, l'Espagne n'ayant pas adhéré, à l'époque, aux accords pour la lutte sur la contre-façon. C'est un cas flagrant de plagiat.. Autos loisirs en fera autant, persuadé d'être détenteur des droits sur le roadster Tilbury puisqu'en possession des moules de Martin Productions et d'une dizaine de Tilbury, après le rachat de cette société mise en liquidation...
Voici ainsi résumée l'histoire de la Tilbury. Yves CHARLES nous a quittés fin 2008 laissant derrière lui un bien joli cabriolet à l'anglaise admiré de tous. La Tilbury, qui se trouve sous droits d'auteur, est aujourd'hui aussi appelée SMS Tilbury puisque toutes les Tilbury sont homologuées "SMS".
Cordialement.
Michèle CHARLES
Fille de Yves CHARLES Créateur de la SMS Tilbury
Forum officiel SMS Tilbury
www.sms-tilbury.com

Ci-après, La Tilbury de Yves CHARLES

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des anciennes...
MessagePosté: Sam 14 Mai 2011 17:33 
Hors ligne
Membre du club
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 14 Mar 2005 00:12
Messages: 459
Localisation: Etampes (91)
MichèleCHARLES a écrit:
Lebubu a écrit:
"Martin Tilbury."

Image

Image

"Coeur de Quatrelle!"

C'est en 195, à Coignère dans les Yvelines que la societé Martin débute la réalisation de la Tilbury. specialiste dans la réalisation de répliques automobiles et maitrisant parfaitement les materiaux synyhetiques, l'idée est de crée un modèle original à bas coût inspiré des Morgan.
La Tilbury reposera alors sur une chassis...de 4L! Pourtant, difficile de le deviner en voyant cette adorable roadster à la finition tres soignée. Attention, si la ligne évoque les performances, la mise en route du moteur provoque toujours un étonnement, voir une certaine gêne lorsque le son de la mécanique arrivant à vos oreilles est celui de la plus populaire des Renault.
Seule les feux arrières évoquent la Renault 4 car le reste est loin de l'esprit de la modeste auto du losange, sellerie en cuir, boiseries sur la planche de bord et chromes à l'exterieur, oui, cette Tilbury à un charme qui fait mouche auprès des amateurs.

Image

Image

Image


Bonjour,
Je vais me permettre d'apporter quelques modifications à l'histoire de la Tilbury.
Yves CHARLES, mécanicien diplômé de l'école de Rochefort, s'est progressivement spécialisé dans le travail du modélisme automobile. C'est dans le milieu de la compétition automobile qu'il fût reconnu comme étant l'un des meilleurs modeleurs. Artisan, il se mettra au service de Guy Ligier pour les JS1, JS2 et JS3 puis, pendant de longues années, au côté de Tico Martini pour ses formules tournant sur le circuit de Magny Cours duquel sont nées les vocations de pilote d'Alain Prost, René Arnoux, Jean-Pierre Jabouille etc (la liste est longue).Hormis la création des différents modèles, Yves CHARLES assurera, à Bourges, la production des carrosseries et accessoires polyester dont avait besoin le circuit. Entre deux, Il réalisera la première Cougar de Yves Courage et Renault Sports le conviera à venir créer, dans ses locaux de Viry Chatillon, le modèle de la première formule 1. Puis ce sera au tour de Citroën pour le Dragster Citroën etc.
En 1976, Yves CHARLES, pendant ses moments libres qui sont rares, commence la Tilbury. Il imagine un cabriolet à vocation économique, pour les petits budgets, aux formes élégantes mais sur une base de R6 tout d'abord. La conception de la Tilbury lui prendra environ 10.000 heures. La mécanique Renault 6 disparaissant de la fabrication automobile, il reportera son choix sur la Renault 4. Le Roaster de Yves CHARLES est parfaitement terminé, avec pare-brise en deux éléments, intérieur cuir, jantes alliage etc.. Il quitte Bourges et part s'installer à Saint-Raphaël où il continue a exercer sa passion. La Tilbury fait l'objet d'un dépôt de dessins et modèles à l'INPI en Février 1985 par Yves CHARLES.
Michel Bonenfant, pour lequel il a déjà travaillé en modélisme, est séduit par la Tilbury. Yves CHARLES lui confiera, sous licence d'exploitation, l'homologation de la Tilbury, l'assemblage et la commercialisation. Courant 1985, il sera créé la société Stylisme et Mécanique Sportive (SMS) à Cognières. Les carrosseries des véhicules commercialisés par Michel BONENFANT sont fournis par les ateliers de production de Yves CHARLES. Le véhicule est homologué en 1987, sa marque officielle carte grise est SMS ASC 426. Son nom Tilbury, propre à la création de Yves CHARLES, demeurera. L'entreprise commercialise entre 12 à 16 véhicules. En 1987 Stylisme et Mécanique Sportive rencontre des difficultés financières et ne peut poursuivre ses activités : elle ferme ses portes.
La licence d'exploitation et les moules sont confiés par Yves CHARLES, en 1988, à La Rochelle Autos Loisirs qui reprend la diffusion de la Tilbury. Elle produira une vingtaine de Tilbury.
Puis ce sera au tour de Georges MARTIN de se voir confier la licence d'exploitation parallèlement au rachat de l'entreprise La Rochelle Autos Loisirs , Yves CHARLES demeurant l'entier propriétaire des droits, du modèle, des dessins et des moules. Georges MARTIN produira au sein de sa nouvelle société MARTIN Productions des Tilbury livrées clés en mains mais aussi des kits Tilbury (éléments du véhicule de base) dont la notice de montage (pièce de collection) est réalisée manuellement, au crayon, par Yves CHARLES, ce qui est extrêmement rare... Yves CHARLES n'était rien sans son crayon. MARTIN Productions produit environ 140 Tilbury et kits confondus puis ferme ses portes en 1996 après avoir vendu une Tilbury non homologuée à un garagiste espagnol du nom de HURTAN. Hurtan produira, sous son nom, des "Tilbury espagnoles" T2 et T2+2 identiques à l'originale refusant d'adhérer au principe de la licence d'exploitation, l'Espagne n'ayant pas adhéré, à l'époque, aux accords pour la lutte sur la contre-façon. C'est un cas flagrant de plagiat.. Autos loisirs en fera autant, persuadé d'être détenteur des droits sur le roadster Tilbury puisqu'en possession des moules de Martin Productions et d'une dizaine de Tilbury, après le rachat de cette société mise en liquidation...
Voici ainsi résumée l'histoire de la Tilbury. Yves CHARLES nous a quittés fin 2008 laissant derrière lui un bien joli cabriolet à l'anglaise admiré de tous. La Tilbury, qui se trouve sous droits d'auteur, est aujourd'hui aussi appelée SMS Tilbury puisque toutes les Tilbury sont homologuées "SMS".
Cordialement.
Michèle CHARLES
Fille de Yves CHARLES Créateur de la SMS Tilbury
Forum officiel SMS Tilbury
www.sms-tilbury.com

Ci-après, La Tilbury de Yves CHARLES

Image



Tout d'abord bienvenue ici!
Cette histoire méritait d'etre racontée.
Je suis toujours admiratif de "la suite dans les idées" que peuvent avoir ces artisans constructeurs qui malgré les difficultés de reglementation, de normes, et d homologation, arrivent a construire (et accessoirement à vendre) quelques modeles de leur conception.
Ces difficultés etant années apres années de plus en plus grandes, ce genre d'histoires se feront de plus en plus rares!
J'espere néanmoins que vous avez gardé au moins un (plusieurs?) exemplaires dans la famille!

JG

_________________
viewtopic.php?f=37&t=1361


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 7655 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 192, 193, 194, 195, 196, 197, 198 ... 511  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com